Actualité : L’enfant et le karaté

Le 17 août 2015

Le karaté est un sport complet qui active toutes les grandes fonctions cardiaques, pulmonaires, rénales, que l’on peut pratiquer à différents âges et où l’on apprend la maîtrise de soi, on canalise son agressivité au travers des gestes que l’on apprend durant les entraînements. C’est un excellent moyen également pour :

Le travail psychomoteur des membres (les techniques pieds-poings perfectionnent l’indépendance entre membres supérieurs et inférieurs, avec recherche de l’équilibre en appui sur un pied
Apprendre la latéralité des mouvement (l’entraînement nécessite précision, coordination, indépendance gestuelle entre la gauche et la droite)
Acquérir de nouveaux réflexes (les nombreuses mises en situation permettent de développer le sens de l’anticipation) et une coordination plus fine, autant d’éléments d’équilibre et de confiance en soi.

Par DOJO URAKEN karaté Ham

L’ENFANT et le Karaté :
L’enseignement du karaté aux enfants demande une recherche pédagogique beaucoup plus importante que chez l’adulte. Nous pourrions ici parler de karaté éducatif pour enfants. L’enfant est en pleine évolution, aussi bien sur le plan psychologique que psychomoteur

Sur le plan physiologique :
C’est la période de la croissance. Il faut éviter les exercices violents. Le karaté doit se présenter comme une gymnastique à forte expression corporelle. La force et la vitesse seront des éléments moins importants chez l’enfant, les possibilités de résistance physique étant beaucoup plus limitées que chez l’adulte. Le karaté est un excellent moyen de développer naturellement la musculature de l’enfant, de travailler sa souplesse, le sens de l’équilibre et la coordination des mouvements.

Sur le plan psychologique :
Le karaté chez l’enfant peut contribuer à une formation et un perfectionnement aux relations humaines à travers l’action, le vécu corporel. Les facultés d’attention sont limitées. A l’inverse, ses facultés d’irritation et son attrait pour le jeu sont un facteur important. Le jeu est un besoin fondamental pour l’enfant. Le karaté va présenter un défoulement pour l’enfant et le plus difficile sera de garder jusqu’au bout son attention. Il faudra donc varier l’enseignement et lui préserver le goût du travail et la joie d’apprendre. Il ne faudra pas uniquement susciter son intérêt mais aussi le garder et laisser son esprit inventif et de découverte s’exprimer. Le karaté doit être à ce stade beaucoup plus un jeu travaillé qu’un travail joué. L’apprentissage discipliné des techniques favorisant le développement des facultés d’attention et de concentration, d’une heureuse influence sur la scolarité, donne également à l’enfant le goût de l’effort et l’ambition du progrès, l’habitude du respect de son maître et du contrôle de l’agressivité.

LE KARATE ENFANTS

LE BABY KARATE 5 - 6 ANS

Le karaté est adapté au plus jeune âge et vise essentiellement les apprentissages moteurs : découverte de son corps, capacité de concentration, équilibre tout cela grâce à des activités ludiques et variées. Une éducation motrice bien conduite joue un rôle fondamental pour le développement physique et intellectuel des enfants de moins de 7 ans.

Qu’est-ce-que le baby karaté ?

Il prépare l’enfant à des relations sociales, il porte sur les habiletés fondamentales : l’équilibre, les déplacements et le contrôle de ses gestes au travers de jeux. Pour les plus jeunes la part du jeu est primordiale puis on commence à mettre plus de technicité sous forme de parcours d’obstacles ( découverte des positions, des mouvements de base ainsi que du vocabulaire japonais) ou de jeux de combats.

Le baby karaté permet une meilleure latéralisation et sert de base à une meilleure orientation du corps dans l’espace. On accorde une place primordiale aux habiletés asymétriques (locomotion, lancer, saisie des deux mains puis d’une main, impulsion, préhension, équilibre dans les positions asymétriques, la capacité à reconnaître la droite et la gauche.

Plus tard dans le courant de l’année dans les katas, l’enfant découvrira les notions de latéralité, de rythme et apprendra à gérer sa respiration en fonction de l’effort. Un travail avec partenaire l’amènera à la notion de distance, ce qui va lui permettre le contrôle de ses gestes, son sens de l’observation et aussi d’améliorer ses réflexes tout en respectant l’autre.

Les éducateurs doivent encourager l’enfant qui rencontre des difficultés pour l’aider à les surmonter, le féliciter quand il le mérite ou le canaliser si l’enfant est hyperactif, manque de tolérance, de concentration, à tendance à se disperser. La relation avec les éducateurs est capitale pour l’enfant et permettra à l’enfant de s’investir dans ce qu’on lui demande d’une façon durable et dans le temps.

LES ENFANTS DE 7 à 11 ANS

En raison de leur fragilité et de leur évolution permanente, l’enseignement est adapté à la morphologie des enfants et à leur âge (échauffement, techniques de base, enchaînements codifiés) bien que le même cérémonial et la même discipline soient exigées que dans un cours adulte. L’enseignement a pour objectif l’apprentissage (pour les nouveaux inscrits) et l’approfondissement technique pour les "anciens" basés sur l’acquisition et l’intégration d’enchaînements pieds/poings, défenses et attaques en combat ainsi que l’apprentissage et le perfectionnement des katas de base voire des katas supérieurs pour les enfants les plus gradés.

Activité physique complète, le karaté permet de mettre en action chaque partie du corps et stimule la connaissance du corps. Il développe la motricité. Le travail des positions de base renforce le tonus des jambes, améliore l’équilibre. Le sentiment de confiance est amélioré. L’exécution simultanée de techniques de poings et de jambes participe à la coordination. La pratique du karaté permet un développement harmonieux du corps (de tous les muscles) et de l’esprit ainsi que l’acquisition de nouveaux réflexes et une coordination plus importante autant d’éléments d’équilibre et de confiance en soi et en ses capacités le libérant ainsi de bien des complexes inutiles pouvant se révéler traumatisants pour sa vie future.

Les enchaînements de techniques codifiées, les katas sont un très bon entraînement pour la mémoire. Elle est sollicitée notamment grâce aux techniques, à leurs enchaînements et aux noms des katas exprimés en japonais. L’apprentissage des multiples appuis, déplacements, coups de pieds, coups de poing permet d’affiner l’image du corps. L’opposition de l’adversaire nécessite de veiller à ses actions et à s’y adapter.

Le rituel du salut, l’activité en compétition et l’expression technique (les katas) développe la concentration. Sport intense et adapté à chacun, l’enfant y développe une forte estime de lui. Une activité sportive peut consciemment ou inconsciemment aider un enfant dans ses apprentissages fondamentaux et peut réduire l’incidence chez certains enfants de troubles comportementaux et émotionnels. Des expériences en milieu scolaire ont démontré que pour certains enfants en situation d’échec, la pratique du karaté avait permis de leur redonner confiance dans leur capacité d’apprentissage du moment qu’ils acceptaient de s’investir en classe comme sur le tatami. L’activité en club permet à l’enfant de déclencher un processus d’apprentissage nécessaire à la vie en société.

La tendance naturelle de l’enfant à utiliser les jeux d’opposition encourage la pratique d’activité comme le karaté. Le karaté possède des spécificités techniques comme les katas, les assauts conventionnels et les rituels du salut qui aident l’enfant à maîtriser son agressivité en canalisant les énergies pour les transformer en une combativité contrôlée ou sa timidité et à gérer ses rapports avec les autres.

Après quelques mois de pratique lors des compétitions, l’enfant se trouve seul face aux arbitres et un public nombreux, mais cet enfant ne panique pas car il commence à se connaître et sait qu’il est capable de se maîtriser ; ainsi il effectuera son exercice (kata ou combat) et à la fin de sa prestation regagnera sa place tout heureux d’avoir accompli sa tâche. Les sensations ressenties et les émotions à surmonter qui en découlent (la peur, la colère, la joie, la honte, la jalousie) aident à la socialisation des enfants. Le respect d’autrui et des règles oeuvrent en ce sens. La discipline conduit au contrôle de soi par la maîtrise de ses actions et de ses émotions.

Le club se sent profondément concerné par sa contribution dans le développement de l’enfant. Au même titre que l’instituteur et les parents, le professeur de karaté lui aussi apporte sa pierre à la construction de la personnalité. L’importance accordée au travail de contrôle de soi et du respect doit rassurer les parents qui craignent l’application des capacités techniques dans la "bagarre". Une pratique structurée dans une démarche pédagogique permet de le responsabiliser et d’éviter ce genre de problèmes.

Vous pouvez suivre l’évolution et la progression de votre grâce à la couleur de sa ceinture. Le passage de grades se fait une fois par an mais en fonction de son age et de ses capacités. Chez les enfants, il existe des ceintures de couleur intermédiaires (blanche-jaune, jaune-orange, orange-verte, verte-bleue, bleue-marron).

En bref, le karaté est un sport complet, un art martial noble, qui à notre époque est l’un des rares moyens de favoriser chez l’enfant un équilibre intérieur et physique harmonieux.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


À noter

23
sept
2017
29
sept
2017
30
sept
2017

Découvrez les assos

Partenaires

Conseil régional Nord Pas de Calais - Picardie

Conseil régional Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie

Pic'@ssos est un outil au service du développement de la vie associative mis en œuvre par la Région Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie.
Le mouvement associatif

Mouvement associatif

Pic'@ssos est soutenu par le Mouvement Associatif de Picardie.

La région
vous attend.

En inscrivant votre association, vous vous offrez :
  • Une plus grande visibilité au public
  • De nouveaux partenaires pour vos projets
  • Une synergie avec les autres associations
Inscrire mon association