Le lycée Lavoisier met la fibre optique en lumière

Le lycée des métiers Antoine-Lavoisier, à Méru, propose dès septembre une formation en alternance pour devenir "technicien réseaux et services très haut débit". Une première en Picardie  !

Il y avait déjà le bac pro Systèmes électroniques numériques, désormais il faudra aussi compter sur une formation en alternance niveau bac + 1 de "technicien réseaux et services très haut débit". Le lycée des métiers Antoine- Lavoisier de Méru innove. Inédite au sein d’un établissement public picard, cette formation comptera dès la rentrée de septembre une session de 15 élèves, voire une seconde en cas de forte demande.

"À l’issue de cette formation d’un an, les apprentis ne recevront pas un diplôme mais une certification très appréciée des entreprises", précise Angéla Rubinsztajn, chef de travaux au lycée Lavoisier. Avec le soutien de la Région, les deux enseignants Nicolas Golovko et Jean-Frédéric Godin mettront à disposition de leurs élèves un plateau technique dernier cri : poteaux métalliques, réflectomètres, chambres de tirage, cellules en 3D et camion nacelle. "Nous mettrons ainsi les jeunes dans les meilleures conditions de travail réelles tant à l’intérieur qu’à l’extérieur", souligne Angéla Rubinsztajn.

Avec cette nouvelle formation, le lycée Lavoisier souhaite répondre aux besoins de main-d’œuvre qualifiée des entreprises. D’ici une vingtaine d’années, plus de 1 100 postes de techniciens réseaux devraient être créés en Picardie, 18 000 postes en France. Déploiement rapide en cours de réalisation et maintenance du réseau de fibre optique pour les particuliers et les professionnels, les enjeux sont nombreux.

"D’ici à 2016, nous prévoyons de créer jusqu’à 70 postes de techniciens et de chargés d’études, assure Xavier Pessel, directeur régional de Constructel, qui recrute deux apprentis du lycée Lavoisier. Constructel, qui a remporté en mars un marché de 69 M€ sur trois ans pour le compte d’Orange en Picardie, voit la vie en rose. Dans les quatre prochaines années, notre chiffre d’affaires sur la partie fibre optique passera de 0 à 10 millions d’euros."

Fort potentiel d’évolution

Pour répondre à la demande, les entreprises recherchent une main-d’œuvre qualifiée, polyvalente et à fort potentiel d’évolution. "Nos salariés débutent par du tirage de câbles avant de passer au raccordement ou au contrôle, note Xavier Pessel. Les meilleurs deviennent conducteurs de travaux."

Mais la fibre optique ne se résume pas aux infrastructures  ! "C’est aussi de l’ingénierie, de la conception, du design", précise Philippe Austruy, directeur de C2C Réseaux, une entreprise de Chambly qui a réalisé les infrastructures numériques du nouveau siège social de Weldom, à Breuil-le-Sec. C2C Réseaux mise sur le "100 % optique" à destination des professionnels : "Nous développons deux technologies innovantes pour utiliser la fibre optique jusqu’au poste de travail ou pour doper la fibre optique existante – de 100 mégabits à 63 térabits – sans la remplacer." Deux solutions d’avenir très économes.


Fabien Lethoor, un apprenti très branché

style='float:left; width:150px;'>
<img
src='http://www.picardie.fr/IMG/jpg/7/e/0/_c_cyrille_struy-region_picardie_1_.jpg' width="150" height="225" alt="" />

Fabien Lethoor, 21 ans, a signé un contrat d’alternance d’un an avec une entreprise de Chambly qui installe des réseaux en fibre optique pour les professionnels. "Je n’ai pas découvert meilleur métier que celui de technicien réseaux spécialisé dans la fibre optique  !"

À 21 ans, Fabien affiche une motivation et une maturité certaines. Titulaire d’un bac pro Systèmes électroniques numériques, le jeune homme a signé début juillet un contrat en alternance d’un an avec C2C, une entreprise de Chambly qui installe des réseaux fibrés pour les professionnels. Il fera partie en septembre de la première promotion du lycée des métiers Lavoisier de Méru dans le domaine de la fibre optique.

Mais en attendant, Fabien Lethoor est impatient. "Je découvre un métier d’avenir qui recrute  ! La fibre optique est une technologie sans limite, avec de nombreux territoires à défricher. J’ai vraiment hâte d’apprendre toutes les facettes de ce métier passionnant qui offre, en plus, de réelles possibilités d’évolution. Ce n’est pas toujours le cas ailleurs."


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


À noter

18
nove
2017

HAUTE FRÉQUENCE 2.0

Lieu : Tracy-Le-Mont
30
nove
2017

Découvrez les assos

Partenaires

Conseil régional Nord Pas de Calais - Picardie

Conseil régional Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie

Pic'@ssos est un outil au service du développement de la vie associative mis en œuvre par la Région Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie.
Le mouvement associatif

Mouvement associatif

Pic'@ssos est soutenu par le Mouvement Associatif de Picardie.

La région
vous attend.

En inscrivant votre association, vous vous offrez :
  • Une plus grande visibilité au public
  • De nouveaux partenaires pour vos projets
  • Une synergie avec les autres associations
Inscrire mon association