Old’In  : ensemble, le numérique devient facile

Toutes les voies mènent à l’entrepreneuriat. Cette devise, Mélisande Cassin pourrait sûrement en faire son slogan. Comment aurait-elle pu imaginer, depuis sa Guadeloupe natale, être un jour à la tête de sa propre entreprise, en Picardie  ? Et pourtant, sa société de services basée à Amiens – Old’In – commence à se faire un nom...

"Vous voulez que je résume mon parcours  ? Vous avez toute la journée  ? Car ça risque d’être long…" Derrière son sourire ravageur, Mélisande Cassin s’amuse à détricoter le fil de sa vie. Une naissance puis une enfance dans les îles, ponctuée par une scolarité sans nuages, pour commencer. Une arrivée en métropole à l’aube de ses vingt ans ensuite, un bac littéraire en poche. A l’époque, elle se dirige vers les classes prépa, avant d’intégrer Sciences Po, à Bordeaux.

Deux ans plus tard, la Guadeloupéenne décide de s’adapter à un nouveau climat et débarque en Picardie. Changement de région, changement de formation. À Amiens, Mélisande se mue en chargée de communication dans une collectivité locale, puis s’inscrit à l’Université de Picardie Jules Verne, en Master de géographie.

C’est là, à 24 ans et avec un bagage déjà conséquent, qu’elle décide de monter une entreprise. Le créneau de sa société, Old’In : le service à la personne. "Cette idée trottait dans ma tête depuis fin 2014. Par le passé, j’avais déjà animé des ateliers collectifs d’assistance numérique. Et je m’étais rendu compte qu’il y avait un réel besoin pour les séniors de se familiariser avec les outils numériques, explique Mélisande. J’ai donc creusé le sujet lors de la rédaction de mon mémoire de fin d’année sur le thème : "Bien vieillir et le numérique". Et je me suis lancée."

La création d’entreprise, en bref

L’idée de départ d’Old’in est aussi simple que bien pensée : proposer une aide sur mesure aux personnes âgées qui voudraient bien utiliser un smartphone ou une tablette. Ce qui paraît naturel pour les jeunes générations peut devenir un vrai calvaire pour des utilisateurs plus vieux, parfois totalement éloignés de l’univers tactile. "Ce qui me plait, c’est cette volonté d’inverser les rôles, continue la dirigeante. Habituellement, on apprend des personnes plus âgées, on les écoute, on se fie à leur expérience. Avec Old’In, c’est moi qui leur donne des clés, qui les conseille. Je les accompagne dans leur découverte d’objets qui leur permettront ensuite de faire le lien avec leurs enfants, leurs petits-enfants..."

Pour monter son projet d’entreprise et se développer, Mélisande a su bien s’entourer. BGE Picardie la guide pas à pas dans ses démarches administratives, ses recherches de financements et la vie de son entreprise. La Machinerie, l’espace de coworking amiénois, lui permet de confronter ses idées avec d’autres créateurs d’entreprise et d’affiner sa gamme de prix et de services. Le réseau PéPite (pôle étudiant pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat), qui la conseille depuis le début de son aventure, lui a permis d’acquérir le statut privilégié d’étudiant-entrepreneur. Et de donner un coup de projecteur à Old’In.

"En novembre 2015, j’ai participé au premier chantier créatif PéPite, à l’Institut LaSalle Beauvais. Nous étions plusieurs jeunes entrepreneurs à nous réunir pendant 48 heures pour affiner notre projet, échanger avec des experts avant d’exposer les atouts de notre entreprise. C’était très formateur." A l’issue de ce rassemblement de Géo Trouvetout en herbe, Old’In a remporté le Prix spécial du jury. Une consécration qui annonce de beaux jours pour la société de Mélisande.

Avec Old’In, le numérique est accessible à tous

"Aujourd’hui, je propose aux collectivités territoriales un accompagnement dans leur politique de réduction du fossé numérique à destination des séniors, par le biais d’actions adaptées, révèle la jeune et dynamique entrepreneure. La société Old’In est également agréée "service à la personne". Ce qui me permet de proposer aux particuliers, à leur domicile, un accompagnement personnalisé dans leur usage quotidien des outils numériques (smartphone, tablette numérique, ordinateur, internet)."

Aujourd’hui, l’entreprise Old’In se développe et les services proposés par Mélisande séduisent de plus en plus. Au grand plaisir de cette jeune femme pressée, qui ne se décourage pas devant un emploi du temps surchargé. "Entre mes études, les tâches administratives, les sessions de formation individualisée, je ne compte pas mes heures. Je dois en cumuler entre 70 et 80 par semaine  !, s’enthousiasme-t-elle. Mais ce n’est que du bonheur car je suis convaincue d’une chose : j’ai trouvé ma voie."


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


À noter

18
nove
2017

HAUTE FRÉQUENCE 2.0

Lieu : Tracy-Le-Mont
30
nove
2017

Découvrez les assos

Partenaires

Conseil régional Nord Pas de Calais - Picardie

Conseil régional Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie

Pic'@ssos est un outil au service du développement de la vie associative mis en œuvre par la Région Hauts-de-France / Nord Pas de Calais - Picardie.
Le mouvement associatif

Mouvement associatif

Pic'@ssos est soutenu par le Mouvement Associatif de Picardie.

La région
vous attend.

En inscrivant votre association, vous vous offrez :
  • Une plus grande visibilité au public
  • De nouveaux partenaires pour vos projets
  • Une synergie avec les autres associations
Inscrire mon association